Assurance prĂȘt immobilier : ce que la loi Hamon vous autorise

Vous n’êtes plus satisfait de votre assurance prêt immobilier ? Dans ce cas, la loi Hamon vous autorise à résilier votre offre, sous certaines conditions. Cette loi permet plus de souplesse dans la résiliation de contrats en tout genre, et notamment votre contrat assurance prêt immobilier.

Cette assurance n’est pas obligatoire aux yeux de la loi, cependant, aucune banque ne voudra vous accorder un prêt, si vous refusez de vous y soumettre.

La raison à cela est vraiment très simple et tombe sous le sens : lorsqu’elles accordent un prêt, les banques souhaitent être remboursées.

De ce fait, elles souhaitent s’assurer, en cas de décès de l’emprunteur, ou si celui-ci vient à perdre son emploi, sa mobilité ou son indépendance.

D’où la présence de certaines garanties, dans l’assurance prêt immobilier. Voyons ce que la loi Hamon vous propose.

Assurance prêt immobilier et loi Hamon : il est possible de résilier plus facilement

C’est vrai, la loi Hamon vous autorise à résilier beaucoup plus simplement votre assurance prêt immobilier.

Comment ? En réalité, si vous adhérez à cette assurance depuis un an jour pour jour, alors vous avez la possibilité d’informer votre banque de votre souhait de résilier le contrat.

Avant la loi Hamon, cela était tout simplement impossible. C’est vrai, avant de résilier n’importe quel contrat, il fallait prévenir l’organisme deux mois avant la reconduction tacite de l’abonnement, c’est-à-dire deux mois avant la date anniversaire de la souscription.

Maintenant, vous avez le choix de la date de résiliation, mais également de votre nouveau prestataire. Ainsi, cela favorise la concurrence, et la baisse des prix. Tout cela est donc à votre avantage ! Vous pouvez choisir dès maintenant un prestataire, proposant une offre plus attractive.

Les banques sont tenues de maintenir le taux d’intérêt

Si vous avez la possibilité de résilier votre assurance prêt immobilier de votre banque au bout d’un an, sachez que vous êtes également en mesure de refuser l’offre de celle-ci dès que le prêt est contracté, pour vous tourner vers un autre prestataire.

La loi Hamon interdit alors à la banque de faire gonfler le taux d’intérêt.

Encore une fois, cette loi représente un avantage certain pour vous, car elle vous permet de faire le choix le plus économique possible, dès lors que le prêt est accepté.